Y a des baffes qui se perdent !

Quand je reviens de mon boulot en bus, parfois, je traverse la Zup. J’aime bien, ça me fait marcher un peu. La plupart du temps, je croise des collégiens. De toutes les tailles. C’est marrant la croissance chez les enfants de cet âge. Parfois deux copines en grande conversation, parfois un groupe de gars avec une fille, où les gars rivalisent de « et beh moi je… » « Et toi… » « Machin y dit ça… », rivalisent de marquages de territoire. La préadolescence, quoi.

Hier, c’était visiblement férié. Pas de collégien. Il n’y avait que moi qui ne faisait pas le viaduc dans cette ville.

Je quitte une petite mamie qui avait entamé la discussion avec moi dans le bus. Fluette, très chic, des cheveux à la forme des bigoudis « maison », elle m’a fait penser à ma maman. Elle devait d’ailleurs avoir l’âge qu’elle aurait, 80 ans.

Je marche sur le trottoir, et là, au loin, je vois un petit môme au milieu de la route. Sur le coup, j’ai pensé qu’il traversait, mais il pousse un ballon du pied. Je l’observe, puis au stop à gauche, je vois une fourgonnette arrêtée. Le chauffeur ouvre la porte, il sort. Il a l’air furibard. Il va vers un groupe d’enfants qui sont sur le bord de la route, 5 ou 6.  Je n’entends pas ce qu’il dit à cette distance, mais il gueule, et ça dure. Une dame avec une poussette sur le trottoir, le regarde et approuve. Il remonte dans sa voiture, toujours aussi en colère, et repart. Comme je continue à marcher, je suis arrivée à sa hauteur, et je vois sa tête. Du côté passager, une adolescente se marre. Une fois le mec parti, les mômes reprennent leur jeu. Au milieu d’une rue assez passante, ils jouent au ballon. Et hop, je fais rebondir le ballon contre le trottoir, et hop je shoote au loin, mais toujours sur la route. Chacun un ballon au pied ou à la main. Dans le groupe, il y a des plus grands, maximum 10 ans, mais il y a un bout de chou, haut comme trois pommes. Je suis sûre qu’il a pas plus de trois ans. Lui aussi fait « comme les grands ».

street-football

Photo : Fabio Venni

La dame avec la poussette gueule un coup aussi. J’observe tout en marchant. Ils n’en ont rien à foutre. Ils continuent comme si de rien n’était. J’ai déjà dépassé la scène, mais je vois que la dame s’arrête et regarde, inquiète. Mon sang ne fait qu’un tour, je reviens en arrière, au pas de charge, je traverse la route, pour m’approcher d’eux. Et je commence à gueuler: « Mais y faut que combien de personnes vous engueulent pour que vous compreniez que c’est dangereux ». Et je gueule encore « Allez jouer ailleurs » , puis je ne sais plus ce que j’ai dit, ma voix est montée dans les aigus, mon sang bat très fort. Les mômes se sont sauvés. La dame à la poussette, me dit : « Ils se sont cachés, mais ils vont recommencer ».  Elle parle à une ado qui se trouve là : « Oh, c’est Christopher… ils habitent par là » et elle montre un des immeubles du coin.

Je lâche l’affaire, mais franchement, je suis en colère. Le conducteur de la fourgonnette avait du manquer d’en écraser un.

Si je suis méchante et je me dis que c’est pas grave si sa mère en perd un , elle en refera un autre. 3 ans !!! Laissé à la surveillance d’un plus grand, probablement ! Quelle misère !

Faut préciser quand même qu’à 30 mètres, il y a un grand pré tondu à disposition pour qu’il puissent jouer, mais non, la rue, c’est plus drôle !

Saleté de mômes !

(Au fait, je précise pour tuer dans l’oeuf tout commentaire raciste, que tous les protagonistes étaient blancs).

Publicités

6 réflexions sur “Y a des baffes qui se perdent !

  1. Mes trois gamins me trouvent trop sévères, par rapport à leurs copains, copines. Mais c’est pas grave. Je préfère les savoir en sécurité. Et avoir ma conscience pour moi. Un jour, ils comprendront !! ^^

    • Je pense que j’étais un peu mère poule, et mon ex au contraire très « cadrant » par rapport à notre fils. Je pense que bien que nous soyons séparés depuis longtemps nous n’avons pas fait du trop mauvais boulot. On ne peut pas les surveiller tout le temps, mais on ne laisse pas un môme de trois ans sous la surveillance d’un autre de 10 ans maxi !

  2. Même réaction que toi ,j’aurais gueulé et peut être appelé la police municipale , ça peut faire de l’effet , ils étaient en danger ces gamins là
    et les parents , des coups de pieds au cul aussi , mince , des gamins ça doit être surveillé , protégé !
    sinon , je t’ai tagguée Blanche , ne me dis pas merci 😉

    • J’ai vu pour le tag. J’y cogite, même si je ne taguerai personne d’autre, je répondrai à tes questions. J’ai pas pensé sur le coup à la police municipale, c’est une grande ville, ils ont sans doute beaucoup d’autres choses à régler.

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s