Fragment d’aujourd’hui raconté en recette de cuisine

Prenez quelques personnes frigorifiées, des bancs en bois peu confortables, une famille émue, de petites bougies, une grosse boite en bois couverte de fleurs, un monsieur à cheveux blanc en soutane, une vieille dame emmitouflée qui chante faux des cantiques, mettez les dans une église avec de magnifiques vitraux. Faites préchauffer avec des « grille-pains » accrochés très haut. Allumez le cierge pascal puis un peu d’encens pour rajouter une touche de religiosité, et vous avez un bel enterrement.

Je précise que c’était une vieille dame que je ne connaissais pas (mère d’un collègue).

poitiers_ste_therese_nord_vitrail_01J’ai trouvé cette photo sur le blog dont le nom figure dans le coin en haut à gauche.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans 366. Bookmarquez ce permalien.

2 réflexions sur “Fragment d’aujourd’hui raconté en recette de cuisine

  1. oui , des grilles pains géants sur les côtés ou au dessus de nos têtes
    l’odeur de cire et d’encens … Je connais ça
    puis le froid qui nous saisit au cimetière ..

    • Ah, ces grilles pains ! Combien de concerts j’ai fait en ayant presque chaud à la tête et les pieds frigorifiés 😉
      Là, je ne suis pas allée au delà de la cérémonie, je n’étais pas assez intime avec la famille.

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s