Aujourd’hui toujours par deux

C’est le jeu de mon père lorsqu’il séjourne à La Rochelle, depuis toujours. L’hiver, sur sa terrasse, il nourrit les mouettes ou les goélands de ses restes. Déchets de viande, croutes de fromages, elles s’en régalent, et se disputent à grand cris. Il leur a accroché un petit récipient/piste d’atterrissage accroché à la rambarde, les plaignant  quand même pour leur maladresse au sol avec leurs pattes palmées. Elles compensent avec leur agilité en vol, même en plein vent.

2mouettes

L’été ? Elle sont parties en mer probablement, car on ne les voit plus « trainer » en ville à la recherche de nourriture. Comme vous pourrez le remarquer, elles commencent à changer les plumes de leur tête qui sont complètement noires en été.

Et la mouette de Gaston dessinée par Franquin ? Elle est toujours en plumage d’été. Pas commode hein ?

mouettegaston

Publicités
Cette entrée a été publiée dans 366. Bookmarquez ce permalien.

3 réflexions sur “Aujourd’hui toujours par deux

  1. Pas de mouettes ici, j’ai observé les pics verts qui ont vite repéré ce que nous avions laissé à manger, mais pas moyen de les photographier d’assez près, il faudrait un téléobjectif.

    • Quand je vois le prix du matériel qu’il faudrait pour photographier correctement des animaux sans les déranger ! Il y a longtemps que j’ai renoncé. Là, j’étais à quelques mètres.

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s