« Non Pierre, c’est un gilet »

En cherchant autre chose, j’ai retrouvé ce vieil article. Je l’avais écrit en avril 2007. Ca tombe justement dans le créneau de décrire les figures que l’on voit autour de soi. ceux-là, je ne les ai jamais revus.

« Ils sont au supermarché devant moi, lui, pousse le caddy et elle suit en grommelant.
Lui, 45 ans, maigre comme un coucou, flottant dans un ensemble en jean pas trop propre, sa peau burinée, fripée, cuite par l’alcool, à son oreille pend une boucle double composée d’un anneau et d’une croix. Elle, sa mère, toute maigre et fatiguée marche légèrement en arrière. Elle porte une robe fanée en jersey, et un gilet en crochet sans manches. Leur chariot ne contient que des bouteilles d’alcool de toutes sortes. Nous sommes dans le rayon des alcools forts, ils passent. Et une fois arrivé dans l’allée centrale, subrepticement, lui, revient en arrière, prend la première bouteille de whisky à hauteur de ses yeux, regarde l’étiquette une seconde et la met dans le caddy. Protestations de la mamy. Je n’entends pas ce qu’elle dit précisément, car elle ne parle pas très fort, mais visiblement ça ne lui plait pas, mais visiblement aussi, elle n’a pas son mot à dire.
Lui, repart en poussant le chariot, et essaie de faire diversion :
« Des zaricots ! On va prendre une boite de zaricots » Il a l’air tout content de sa trouvaille. Je suis morte de rire derrière eux.
La mamy n’a pas trop l’air partante non plus pour les zaricots, et comme ils continuent leur petit bonhomme de chemin, je les perds de vue.
Le supermarché est un endroit vraiment distrayant quand on adore observer ses contemporains comme moi. »

 

Publicités

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s