Le plus dur c’est de ne pas savoir ce qui est arrivé

Depuis trois matins, mon chat n’est pas réapparu. Je sais que ce n’est qu’un chat. Je sais qu’il y a des choses plus importantes que ça dans l’actualité, mais mon chat n’est pas revenu. Seules les personnes qui se sont attachées à un animal peuvent me comprendre. Comprendre ce que sont que ses miaulements le matin, nous rusant en nous faisant remplir à deux reprises sa gamelle. Du genre « j’en ai pas eu ».

Tu parles !

Comprendre les câlins, les recherches de caresses sur le ventre, quatre pattes écartées « mon chat, t’es une pute ». Sa patience quand on l’emmène quelque part, il peut dormir pendant 3 jours ou presque, dans les endroits les plus confortables, quand même, d’une maison qui n’est pas la sienne.

Comprendre les pleurs, et oui, moi qui ne suis déjà pas très étanche d’habitude, je pleure. Je pleure quand je rentre le soir et que je vois que M. Blanc a installé sa robe de chambre comme d’habitude au pied du lit.

Je pleure en m’imaginant qu’il a peut-être été, est peut-être encore en difficulté quelque part mais que je ne peux rien pour lui. Qu’il ne pourra probablement pas revenir, parce qu’il faut escalader des grillages.

Il a presque 12 ans (je ne veux pas encore en parler au passé), il est en pleine force de l’âge, pas un poil de graisse, un vrai chat (à part ses testicules) de jardin, territorial et ronchon avec tous les autres chats.

kedi

Puisque j’ai diffusé une alerte, on me met en garde contre les escrocs qui diraient l’avoir trouvé, je garde donc pour moi son signe distinctif. Je sais qu’il est très difficile de distinguer un chat noir d’un autre chat noir. J’en ai même vu un mercredi soir que je n’avais jamais vu dans le quartier, mais vu comme il a fui, ce n’était pas le mien.

On nous demande d’aller l’appeler dans les jardins voisins à la nuit tombée. A quoi ça servirait d’appeler, ce chat n’a jamais répondu à l’appel. S’il est planqué, coincé, probablement souffrant, il ne répondra pas.

Bref, on se pose plein de questions, se disant qu’on aurait pas du le laisser sortir la nuit. Mais personne n’aurait pu supporter des nuits sans dormir avec le chat qui gueule pour sortir.

Bref, il vit sa vie de chat. Parce que je l’imagine encore vivant. Il y a tellement d’histoires de chats qui reviennent, amaigris, mal en point, ou au contraire rondouillets parce qu’ils ont trouvé une mamie à chat où la bouffe était meilleure.

Bref, c’est mon premier chat et je suis triste, nous sommes tristes.

Publicités

8 réflexions sur “Le plus dur c’est de ne pas savoir ce qui est arrivé

  1. J’ai une amie dont le chat est revenu deux ans et demi après avoir disparu. Entre temps elle avait un nouveau chat qui a très mal vécu le retour du chat prodigue 🙂 J’ai la même, toute noire, et je comprends la tristesse infinie de l’absence. Il y a fort longtemps, j’ai perdu mon premier chat, il n’est jamais revenu, j’ai fait tout le quartier, demandé aux éboueurs, j’ai pleuré toutes les larmes.
    Je viens de tomber sur ton blog via Fourrure 😉
    Encore un mot, savais tu que les chats ne s’éloignent en général que de trois cent ou quatre cent mètres de chez eux ?

    • Je ne suis pas sûre des trois ou quatre cent mètres, il me semblait que c’était un peu plus. Ca doit dépendre aussi si c’est en ville ou en campagne.

  2. Il est super super beau!
    Ne te culpabilise pas : mes chats ne dorment jamais à l’intérieur (pas envie de passer des nuis blanches avec eux!) ils font leur vie dans le garage ou dans le jardin ou dans le jardins des voisins, je ne sais pas… Et c’est pas pour ça qu’ils se sauvent d’ailleurs le tiens à 12 ans et ne s’est pas sauvé jusqu’à aujourd’hui malgré cela…
    C’est vrai que beaucoup de chats s’absentent parfois des semaines, puis reviennent ou pas…
    J’espère que le tiens reviendra .
    Tu devrais appeler les vétérinaire autour de chez toi, au cas où quelqu’un serait venu avec un chat trouvé…
    Tu as mis des affichettes dans les pharmacies, les boulangeries?
    je te souhaite de tout coeur de le retrouver vite. J’ai le coeur gros pour toi 😦

    • J’ai fait tout ça oui. Véto, fourrière, police municipale, affichettes dans les commerces proches et dans les boites aux lettres… Je pense qu’il a du lui arriver quelque chose. C’est difficile de demander à tous les voisins d’ouvrir leur cabane de jardin ou leur garage. D’autant qu’un chat, ça peut aller très loin, et l’habitat est très dense dans ce quartier !

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s