« Voilààààà, c’est fini… »

« …On va pas s’dire au revoir comme sur le quai d’une gare »

« Ca doit te faire drôle »
« J’ai l’impression que c’est moi qui part »
« Ca me fait bizarre »
Combien de fois ai-je entendu ça hier !
Non, non, je ne quitte pas mon cher et tendre.
J’ai fini mon travail hier.
Quand je suis arrivée un collègue m’a applaudi, il a essayé de faire applaudir les autres, mais c’était curieux quand même.
J’ai eu droit à une mini haie d’honneur sur le perron de la porte.
La nuit précédent, je n’arrivais pas à dormir et j’ai noté tout ce que je devais faire ce dernier jour, j’en avais rempli une page A5.
J’ai proposé à deux collègues de manger avec moi dans une gargote voisine, « j’avais pensé la même chose » m’a dit le collègue avec qui je travaillais le plus ces derniers temps.
Et cette nuit, 3 heures d’insomnie, une impression d’inachevé, une terreur, je les laisse vraiment dans la merde. J’ai choisi ce départ, ils avaient le temps de s’y habituer depuis avril, mais je n’ai pas eu de doublure.
A l’arrache, une collègue m’a posé quelques questions, mais sur 20 % de mon travail.
Il faut dire que j’ai vraiment travaillé jusqu’au bout. J’ai attendu le dernier moment de la journée pour réinitialiser mon téléphone professionnel et le rendre avec les clefs.
J’avais rangé des dossiers, mis à jour des doc, vidé mon vestiaire et mon bureau petit à petit depuis 15 jours.
Hier, j’ai mis tout dans des cartons, un peu en vrac et ce matin, j’ai trié tranquillement le reste.
Il me reste, une fourchette et une cuillère, la clé du coffre-fort 😉 et ne venez pas la voler chez moi, ce coffre ne contient que notre caisse à café que nous ne voulions pas laisser dans un tiroir non sécurisé, ça peut toujours tenter quelqu’un qui arriverait de l’extérieur.
J’ai donné aussi mon tableau de mot de passe à mon collègue. En début de journée, il m’avait dit « on se voit cet après-midi », et voilà, pas de temps, réunion sur réunion, je l’ai vu entre deux portes.

Ce boulot est un boulot de fous.

Et je suis vraiment contente de partir.

3 réflexions sur “« Voilààààà, c’est fini… »

    • Ce qui fait drôle, c’est de se retrouver dans la semaine, à faire des choses qu’on avait pas le temps de faire avant et de prendre son temps pour les faire.

  1. Bienvenue au club! Après un manque certain de cette vie social professionnelle quasi quotidienne, tu vas devoir organiser ta nouvelle vie… mais je ne suis pas inquiet à ce sujet: je te connais un peu! 😉

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s