Les p’tits souvenirs du dimanche soir

Oui, je sais qu’on est mardi, mais j’ai eu envie de répondre aux questions de DrCaso.

Voici ma participation :

J’ai fait plusieurs déménagements ces dernières années, mais celui que je vais raconter est celui que j’ai organisé seule… avec des copains de mon fils, des amis de la chorale et un collègue en renfort. Il fallait du monde car j’habitais à l’époque dans un quartier où il ne fallait pas laisser le moindre objet sur le trajet entre l’appartement et le camion sous peine de le voir disparaître. Tout s’était bien passé, il n’y avait que 10 km à faire. J’avais prévu de faire une pause à midi dans le nouvel appartement avec toute la petite troupe. Au moment d’ouvrir la bouteille de rouge, je me suis rendue compte que le tire-bouchon était … dans un carton !! Ça a été l’occasion de faire la connaissance d’une voisine qui m’a tirée d’affaire. Charmante dame qui m’a aidée plus tard à d’autres occasions.

Je ne suis absolument pas superstitieuse, et je me marre en imaginant l’angoisse de ma grand-mère paternelle qui l’était et qui disait que le chant du pinson portait malheur. Le chant du pinson, est vraiment caractéristique et à la saison, on entend que ça.

Photos de pinson prise en 2013 là où j’habite actuellement

Vu de plus près, au petit matin, avec flash probablement. Je précise qu’il s’agit de M. Pinson, Mme est plus terne.

Comme j’ai pu le lire dans d’autres commentaires, je ne m’entendais pas non plus avec mon petit frère, quel casse pieds ! Maintenant, ça va. S’il est un peu casse pieds parfois, ce n’est pas vraiment de sa faute, il a besoin de soutien et de stimulation (un politique appelait ça « la phobie administrative »).

Mes opinions politiques n’ont pas vraiment changé, à gauche dans l’enfance, un passage de militantisme contre l’apartheid quand j’étais étudiante, et toujours à gauche, défense des opprimés, des injustices, des discriminations de toutes sortes.

Lors des moments difficiles, depuis 8 ans, j’ai trouvé mon pilier, mon soutien, celui qui relativise et me calme… M. Blanc. Avant… et bien… je pleurais ou je m’occupais l’esprit (lecture, sport d’extérieur, travaux d’aiguilles).

10 réflexions sur “Les p’tits souvenirs du dimanche soir

  1. Je crois que je n’ai pas entendu le chant d’un pinson depuis des années! J’ai du l’écouter sur Youtube pour me souvenir de son chant! C’est dire!
    Ma grand-mère aussi était superstitieuse : patte de lapin dans la poche du manteau, un 13 en or qui pendait à un bracelet … Et sûrement plein d’autres trucs comme le parapluie ouverts etc… Peut-être une question de génération?

    • Et le couteau qui se plantait dans le plancher signe d’une nouvelle qui allait arriver (bonne ou mauvaise, je ne me souviens plus). Moi, j’ai du carrelage dans ma cuisine, ça risque pas d’arriver 😉
      Le chant du pinson varie légèrement selon les régions (on dit qu’il a l’asseng) mais il y a toujours ce petit motif à la fin. Je suis sûre que si tu l’as réécouté tu le repèreras au printemps.

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s